Un programme informatique, c’est comme la vaiselle . Quand on le fait, on pense que c’est bien, et après on se demande pourquoi on l’a fait