Un riche commerçant du sentier reçoit la visite de son fils aîné :
– Papa, j’ai mis enceinte la fille de notre voisin. Il faudrait que tu m’aides.
– Tiens voilà mille francs, pour la famille.
Le lendemain le fils cadet va trouver son père :
– Papa, j’ai mis enceinte la fille de notre docteur. Il faudrait que tu m’aides.
– Tiens voilà dix mille francs pour la famille.
Le lendemain, c’est sa fille qui lui rend visite.
– Papa, il faudrait que tu m’aides. je suis enceinte.
– Formidable, enfin une rentrée d’argent.